Hommage aux victimes de l’attentat du 7 janvier 2015

Ce 7 janvier 2015, au soir, comment ne pas avoir tous présent à la pensée et dans le cœur le drame odieux perpétré ce matin à 11h, l’attentat terroriste qui a frappé la rédaction et les journalistes du journal Charlie Hebdo, ainsi que les policiers présents sur les lieux ? Drame odieux barbare, inqualifiable, absurde, sans nom !

A travers cette horrible attaque, le lâche assassinat de ces hommes, c’est la liberté, c’est la République, c’est une certaine idée de la France qui ont été la cible des terroristes.

C’est une agression d’une extrême barbarie portée contre la liberté d’opinion, la liberté de conscience, le droit d’expression, contre la vie des personnes et contre les valeurs mêmes de la démocratie et de la république. Mais cette agression, qui se veut atteinte mortelle contre la liberté et la dignité, dans ce qu’elles ont de plus grand et aussi de plus fragile, est vouée à un immanquable échec.

Elle ne fait qu’illustrer, une fois encore, que le combat contre l’intolérance et le rejet de l’autre, en France et dans le monde, reste d’une criante actualité !

Ce soir, je vous propose d’exprimer notre indignation contre cet acte infâme et contre ses instigateurs qui propagent des idéologies de haine et de terreur. Mais nous ne devons céder ni à la peur ni à d’inacceptables amalgames.

En ce moment de profonde émotion, la France entière, dans ce qu’elle a d’essentiel, est unie autour des plus belles et des plus grandes valeurs de l’humanité, celle de liberté et de dignité absolue de la personne. Valeurs ô combien universelles !

Le ressort fondamental de la république, c’est le respect de l’homme, le respect de l’autre, quels qu’en soient l’origine, les convictions ou les croyances. Ce qui est grand chez Clémenceau comme chez de Gaulle, c’est leur volonté de combattre pour les plus grandes causes de l’humanité, c’est ce à quoi nous appellent ces actes de violence insensés.

L’humain est au cœur de la politique et de la démocratie. L’action publique n’a de sens que lorsqu’elle rassemble, et de portée que lorsqu’elle s’intéresse à l’homme dans son irréductible singularité. Ce combat n’est jamais totalement gagné. La liberté et la dignité sont toujours à conquérir.

Ce soir, je vous propose d’exprimer notre solidarité avec les victimes, avec leurs proches, et de nous associer à la douleur des familles.

Une réponse à to “Hommage aux victimes de l’attentat du 7 janvier 2015”

Laisser un commentaire